Blog / Lyon : Mise en place d’une Zone à Faible Emission.

La métropole lyonnaise dévoile un plan pour limiter la pollution en centre ville.

Un plan pour limiter la pollution dans la ville de Lyon

La métropole lyonnaise connaît une véritable problématique de pollution comme bon nombre de grandes villes françaises. Depuis début 2018, 23 épisodes de pollution ont été recensés, dont environ 10 ont déclenché le dispositif préfectoral d’alerte. Sur une année, 93 % des habitants sont exposés à des valeurs supérieures aux seuils fixés par l’OMS, concernant les particules fines et le dioxyde d’azote.

C’est dans ce contexte qu’une ZEF, ou Zone à Faible Émission, va être instaurée à compter du 1er janvier 2019. Il s’agira dans un premier temps de changer les habitudes, pour arriver à la mise en place de contraventions à partir de 2020, pouvant atteindre 135 euros.
La mesure consistera à interdire les poids lourds et les véhicules utilitaires légers classés à partir de 4 par la vignette Crit’air. Lyon vient rejoindre les métropoles parisiennes et grenobloises dans la mise en place d’un tel dispositif.

La mesure fait déjà controverse. Certains la jugent trop frileuse, souhaitant qu’elle englobe également les véhicules de particuliers de plus de 20 ans, suggérant en contrepartie la mise en place d’une prime à l’achat d’un véhicule d’occasion, et l’incitation à l’utilisation des transports en commun (déjà accessibles pour 9 euros par mois aux bénéficiaires du RSA).
D’autres déplorent la mise en place d’une telle mesure sans contrepartie offerte aux professionnels qui seront impactés, et dénoncent une mesure qui pourrait nuire au tissu économique lyonnais.

Cette mesure prend place dans le cadre du Plan Oxygène de la ville, mis en place en 2016. Elle est une des actions les plus emblématiques de ce plan, qui a aussi pour objectif de développer les modes de transport propres, déclasser les autoroutes A6 et A7, ou encore accompagner la rénovation énergétique des logements.